16

« Comédie révolutionnaire inédite de Jean Anouilh avec Annie Chaplin »

« La Belle Vie » est née d’une belle rencontre à la fois humaine et artistique entre la Cie Jacques Auxenel / Annie Chaplin et la Cie Le Grenier de Babouchka . C’est à partir d’un désir commun de créer un spectacle ensemble et un amour partagé pour l’œuvre d’Anouilh que Annie Chaplin, Jacques Auxenel et Jean-Philippe Daguerre ont décidé de s’attaquer à une de ces pièces.

« La Belle Vie », est une comédie révolutionnaire de Jean Anouilh écrite pour la télé, inédite au théâtre et qui n’est pas sans rappeler nos émissions de télé- réalité actuelles, le loft des aristos en quelque sorte.

Dans un pays imaginaire où les révolutionnaires viennent de prendre le pouvoir, les prisons sont pleines d’aristocrates qui attendent leur exécution. Seule la famille Von Valençay sera épargnée afin que le peuple puisse venir la regarder vivre comme des singes dans un zoo.

C’est dans ce « Musée du peuple » que scènes de ménage, vie frivole, alcool, jeu, débauche et règlements de compte se disputeront la place …

Un clic ici = les dates à venir pour ce spectacle

la belle vie

© R. Perchicot

De la même compagnie

Des classiques : Les fourberies de Scapin , Les précieuses ridicules, L’avare, Les femmes savantes, Le malade imaginaire, Le Bourgeois Gentilhomme

Et aussi : Cyrano de BergeracLa peau d’Elisa

Fiche Technique :

12 personnes en déplacement
Salle équipée / Plein air
Tout public dès 7 ans
Technique légère
Jauge : suivant lieu
Durée : 1h15

Téléchargement :

Photos : © R.Perchicot

Ce qu'en dit la presse :

"Bravo pour votre mise en scène ingénieuse, belle adaptation à notre époque! Nos deux génies de pères, celui d’Annie Chaplin (merveilleuse dans la comtesse !), « le grand Charlot », et le mien, vous ont aidés de là-haut".Colombe Anouilh

"C’est la bonne nouvelle de l’hiver au Silo : le zoo humain d’Anouilh attire les foules ! On s’amuse, on grince des dents, on réfléchit"Philippe Roch

"C’est un pamphlet contre les idéologies avec beaucoup d’humour et de légèreté !"L'écho de la vallée

"Ce texte, joué avec ferveur, valait d’être sorti de l’ombre"P. Tesson