« Les textes de Molière, de très beaux costumes, des décors très sobres, la place la plus large donnée au talent des comédiens et aux nombreuses trouvailles humoristiques du metteur en scène Jean-Philippe Daguerre.

« Cyrano de Bergerac » est au Théâtre Français ce que « Ne me quitte pas » est à la chanson franco-belge : un tube. Les magnifiques vers de l’homme au grand nez ne cessent et ne cesseront jamais de résonner dans les Théâtres, cinémas et autres écrans de télévision…

Après avoir participé de nombreuses fois avec « Le Grenier de Babouchka » au festival d’Arnaga (Maison-Musée d’Edmond Rostand à Cambo-les-Bains), j’ai soumis au directeur de ces prestigieuses festivités mon désir de mettre en scène mon « Cyrano » dans les jardins de Rostand.

Comme en musique où les différentes formes se distinguent, les vers de Racine ne ressemblent en rien à ceux de Molière, Corneille ou…Rostand. Les qualités dramaturgiques et comiques de « Cyrano » sont si évidentes que je trouve dommage que trop souvent les interprétations de cette œuvre se contentent surtout de nous montrer combien l’auteur est brillant et intelligent… « Regardez comme c’est bien écrit ! ». C’est vrai que « Cyrano de Bergerac » est un chef d’œuvre de sens mais c’est aussi un chef d’œuvre de son. C’est avant tout sur la mise en son de l’écriture de l’auteur par l’acteur que j’aime me concentrer afin de provoquer chez le spectateur une émotion à la fois intellectuelle et charnelle… faire vibrer la tête et le ventre…

Un clic ici = les dates à venir pour ce spectacle

Cyrano

© Sébastien Rey

De la même compagnie

-Des classiques : Les fourberies de Scapin , Les précieuses ridicules, L’avare, Les femmes savantes, Le malade imaginaire, Le Bourgeois Gentilhomme

– Et aussi : La belle vieLa peau d’Elisa

© Isabelle Henry photos

© Isabelle Henry photos

Fiche technique :

14 p. en déplacement
Salle équipée/Plein air
Tout public dès 7 ans
Technique légère
Jauge : suivant lieu
Durée : 2h

Téléchargement :

Photos : ©Rey, Henry, Rappeneau

Ce qu'en dit la presse :

"Si la scène introductive est déjà un régal de théâtre, avec des comédiens qui envahissent la salle et un Cyrano qui savoure la célèbre tirade du nez : «Que dis-je, c’est un cap ?... C’est une péninsule !», la suite de la comédie héroïque et romantique d’Edmond Rostand séduit tout autant. La mise en scène de Jean-Philippe Daguerre et les interventions du violoniste Petr Ruzicka (double du héros), qui joue des pièces musicales inédites de Rostand, s’accordent à rendre toute la saveur de ce magnifique texte du répertoire.".
F.Sabatier-Morel pour Télérama (TTT)

"« L’art de donner à un chef-d’œuvre massif un style allégé mais une vérité entière. Jean-Philippe Daguerre a ce don de trouver une fidélité nouvelle en s’appuyant sur
une équipe d’interprètes sachant tout faire : jouer, chanter, manier l’épée. Ce que propose Jean-Philippe Daguerre est un Cyrano de troupe, où chacun est à la manœuvre et où tout a un goût d’aventure. En prime, ce beau spectacle contient une exclusivité : les mousquetaires y chantent leurs fameux vers, « C’est nous les cadets de Gascogne, de Carbon de Castel-Jaloux… », qu’ailleurs les acteurs récitent."

G.Costaz - Le masque et la plume - France Inter

« Une succulente comédie héroïque servie sur un plateau de choix ... Humer son parfum gracieux, truculent et amoureux ... Avoir du nez nom d’un gascon ! Et ne pas passer à côté de Cyrano de Bergerac par la compagnie Le Grenier de Babouchka. Bonne dégustation.»l
Stéphanie Daniel pour FIP